Charly Dubois

Biographie

Charly est sérigraphiste.

Il découvre cette pratique à 16 ans, alors qu’il habite encore à Barcelone où il vit depuis 10 ans.  Le milieu socioculturel de son lycée étant alors assez décalé de ses aspirations underground

et alternatives, Charly ressent un besoin de détachement

et d’indépendance, le poussant, une fois le bac en poche,

à quitter cette ville. Il a « la chance »,dit-il avec modestie, d’intégrer les Beaux Arts  de Toulouse. Charly voyage ensuite quelques mois en Amérique latine avant de décrocher son master des Beaux Arts en 2016.

Aujourd’hui, Charly travaille dans son atelier de sérigraphie Typon Noir à Rabastens. Là bas, il réalise des prestations, édite des artistes et anime des stages, répondant en partie à la valeur du partage qui l’anime aujourd’hui. Cette valeur, il la nourrit d’ailleurs depuis 2013, lorsqu’il lance avec des amis « la mèche », un hangar de 200m2 transformé en atelier géant, destiné à accueillir des artistes pour créer ensemble et penser les choses autrement, à plusieurs. Avec 4 de ses amis, il ouvre en décembre 2020 La Botiga del Amor : une petite boutique située à Rabastens pour sortir leur travail de l’atelier et l’exposer

en vitrine. Tous les trois mois, ils invitent différents artistes

et artisans d’art de la région à exposer leurs créations !

« Un petit espace de grandes rencontres ».

"La sérigraphie ça devient très addictif. Ce qui m'a intéressé au départ, c'était le fait de pouvoir imprimer du détail super vite, mais ce qui est intéressant c'est aussi tous les aléas de la sérigraphie et tous les bugs que l'on peut retrouver, qui nous offrent des voies infinies. C'est le travail de toute une vie."

Certains des travaux sont disponibles sur le site 

de                          .

  • Instagram
  • Facebook
  • YouTube

CONTACT

Démarche Artistique

S’il considère que l’esprit critique et la remise en question sont indispensables dans le développement humain, Charly reproche toutefois à la philosophie des beaux arts de tout remettre en cause de manière systémique. Selon lui, mieux vaut choisir un point de vue sans avoir la prétention de dire qu’on détient la vérité, quitte à se tromper, car c’est en se trompant que l’on avance. 

Dans ses sérigraphies, Charly laisse donc l’imaginaire de chacun vagabonder et créer sa propre interprétation, sans

se vouloir fidèle à une thèse précise.

Il cherche à « créer une illusion d’optique à travers la ligne », que l’observateur se perde à l’intérieur et qu’il cherche le défaut dans la répétition. Il souhaite transporter l’observateur dans un autre univers et le faire entrer dans un état de contemplation. 

Enfin, à l’image de toutes les initiatives qu’entreprend Charly depuis son adolescence, la valeur du partage est inhérente à

sa pratique de la sérigraphie. Au-delà des projets associatifs

et ateliers collectifs, Charly a un réel attrait pour les travaux collaboratifs, où différents artistes rassemblent leur talents, desquels résulte une oeuvre qui n’aurait pu voir le jour sans

la participation de chacun.